Mon beau sapin

Doux décembre, les chansons de Noël au centre d’achat et les maisons illuminées de décorations et de lumières, joie dans nos cœurs. Les gens sont tellement heureux.

 

Et il y a moi. Je ne sais pas trop quoi penser. Est-ce que j’ai vraiment le goût de faire un sapin de Noël? Cet arbre qui, habituellement, se trouve au centre du salon, endroit dit  « familial » est tellement vide. J’avoue que j’ai un grand salon mais j’aimerais ne pas savoir où et comment j’installerais ce conifère emblématique parce que l’endroit serait encombré par une foule de jeux et jouets de bébé et de jeunes enfants.

 

Malheureusement, ce n’est pas le cas, mon salon est vaste et froid à l’image de la sensation que j’ai dans le cœur à ce temps-ci de l’année, cette sensation de vide, de non-sens.

 

Ne vous inquiétez pas, je ferai mon sapin un peu avant la mi-décembre, question de tenter d’allumer une petite lueur dans mon cœur, mais surtout pour y accrocher la boule que j’ai confectionnée pour toi, mon bébé.
C’est le troisième Noël sans toi et à chaque fois que mon regard est porté sur mon beau et grand sapin, je me rappelle que tu n’es jamais bien loin!

Vous avez aimé cet article? Alors, devenez membre en vous abonnant à nos listes d’envoi.
AUTEUR

Vanessa Gagnon Desjardins

Tous les articles par : Vanessa Gagnon Desjardins